Le Musée Historique de Lausanne mis à l’heure du XXIe Siècle

L’institution, qui fête cette année son centenaire, présente une spectaculaire mise à niveau scénographique, scientifique et pédagogique, ainsi qu’une palette de nouvelles publications.


Plus de 2000 personnes ont découvert lors de portes ouvertes en avril dernier le nouveau visage du Musée historique de Lausanne. L’institution, qui fête cette année son centenaire, présente une spectaculaire mise à niveau scénographique, scientifique et pédagogique, ainsi qu’une palette de nouvelles publications. Le bâtiment lui-même a également subi d’importantes rénovations et mises aux normes à la suite du concours d’architecture lancé par la Ville et remporté en 2010 par le bureau lausannois Brauen Wälchli Architectes. Les deux grandes verrières bleues, notamment, qui ornaient la façade faisant face à la cathédrale, ont été supprimées. Une buvette est maintenant disponible sur la charmante petite place ombragée située en contrebas.

Musée Historique de Lausanne – exposition. Source: www.echappeesbelles.ch

Après 33 mois de fermeture et des travaux initialement estimés à 7 millions de francs auxquels la Commune a dû ajouter une substantielle rallonge par la suite, c’est un musée résolument moderne et dynamique qui s’offre aux Lausannois et aux visiteurs curieux de la capitale vaudoise.

Le Musée historique de Lausanne est l’un des plus importants musées de ville en Suisse et l’un des joyaux de la vaste offre muséale dans la région. Il a pour mission de récolter, conserver, documenter et mettre en valeur les témoins de l’histoire de Lausanne, cela au sens le plus large de l’expression. Il a la chance d’être logé dans un écrin qui à lui seul mérite d’être découvert. Face à la cathédrale il se situe dans un bâtiment du XIVe siècle qui fut le siège de l’Évêché de Lausanne. Bien que maintes fois transformée au fil des ans, cette superbe bâtisse offre toujours depuis ses fenêtres un point de vue imprenable sur la ville qui s’étale à ses pieds. Or le vénérable immeuble, dont certains éléments originaux ont été remis en valeur, cache bien son jeu. Une fois franchi le seuil, c’est un subtil mélange de modernité qui surprend le visiteur, tant dans le contenant que dans le contenu.

L’exposition permanente est la colonne vertébrale du musée. Sa durée de vie est généralement estimée à une dizaine d’années. Elle en est le socle ne serait-ce que pour des raisons économiques et d’organisation. Les expositions temporaires n’en sont pas moins indispensables, car elles constituent les événements qui lui permettent ses coups d’éclat.

Musée Historique de Lausanne – exposition. Source: www.echappeesbelles.ch

Repensé de fond en comble

Inaugurée en 1990 selon un fil conducteur datant de la fin des années 80, remodelée en 1998, l’ancienne exposition permanente du Musée historique de Lausanne, plutôt disparate, n’était plus représentative de la richesse des collections. Mais sous la houlette de Laurent Golay, directeur du musée depuis 2003, sous le titre « Lausanne, l’exposition », c’est bien davantage qu’une mise à jour qui a cette fois été effectuée. Sur les quelque 500 objets exposés, seuls 15 à 20 % proviennent de l’ancienne exposition permanente. La fameuse chaise à porteurs qui faisait tant rêver et sourire a disparu.

La mise en scène fait largement abstraction de la chronologie qui prévalait jusqu’alors dans la présentation des objets et documents. Et surtout elle réintègre, dans une approche globale désormais thématique ou par association d’idées, le XXe siècle, disparu du musée en 1998, et s’ouvre évidemment aussi sur le XXIe siècle.

Oubliez ce que vous imaginez trouver dans un musée historique comme il en existe tant à travers le monde ! Celui de Lausanne casse les codes. Ses espaces consacrés à l’histoire ancienne voisinent avec des sections résolument axées sur les temps modernes voire contemporain. Son exposition permanente matérialise bien sûr la longue et riche histoire de la ville ainsi que sa transformation à travers des objets et documents précieux remontant à la nuit des temps. Mais aussi, au-delà de ces « pièces de musée », sont présentés des objets plus inattendus, tels qu’une miniature du Mésoscaphe star d’Expo 64, ou encore des représentations ultra contemporaines comme une machine Nespresso significative du quotidien des Lausannois d’aujourd’hui. De fait, ce sont ces représentations de l’histoire récente qui semblent les plus aptes à émouvoir et surprendre le visiteur. À l’image par exemple d’un ordinateur Smaky développé à l’EPFL à l’aube de l’informatique individuelle ou d’un exemplaire du magnétophone Nagra qui fit la réputation de Kudelski dans le monde entier. On y découvre même un radar de la police qui fut le premier du genre à flasher dans la région. Et ne parlons pas ici de quelques petites surprises qui ne manquent jamais de faire sourire lorsqu’on les découvre.

N’allez pas croire quand même que le Musée historique de Lausanne relooké néglige les grands classiques qui ont assis sa renommée et son originalité ! Ainsi en est-il de la fameuse maquette de la ville de Lausanne et de ses abords au XVIIe siècle. C’est par elle d’ailleurs que commence la visite des onze sections constituant un parcours demandant environ une heure pour être apprécié dans toutes ses finesses.

Vue partielle de la fameuse maquette de Lausanne au XVIIe Siècle, entièrement restaurée, reproduisant quelques 800 bâtiments.

Lausanne au 1/200

La célèbre maquette trône dans une salle ronde aménagée à sa mesure. Rappelons que cette inestimable représentation de Lausanne, entièrement démontée pour être restaurée, a été construite à la fin des années 80 sur la base du plan de 1638 réalisé par David Buttet ainsi que sur le premier relevé cadastral de 1723, et que plus de 400 documents des archives cantonales et communales et du service des monuments historiques ont permis de peaufiner la fidélité de sa représentation.
Cette maquette de 6 mètres sur 4 reproduit, à l’échelle 1/200, non moins de 850 bâtiments, 23 tours et portes, 1500 arbres, 1700 cheminées, 500 personnages et 4000 plants de vigne. Elle est présentée avec un dispositif multimédia de dernière génération couplé à des projecteurs illuminant les éléments au fil d’un audiovisuel en plusieurs langues d’une quinzaine de minutes.
Si rien ne vaut une visite pour découvrir le renouveau du musée, la section qui lui est consacrée sur le site Internet de la Ville fourmille d’images et d’informations donnant une bonne idée de la richesse de ses collections. Enfin, pour marquer ce centième anniversaire, un pavé paru aux Éditions Favre emmène le lecteur dans une vertigineuse promenade au cœur de ses collections.

Nouveau Logo du Musée Historique de Lausanne

Une nouvelle identité visuelle

Le Musée historique de Lausanne méritait une nouvelle identité visuelle à la hauteur de la rénovation opérée. C’est l’agence Moser Design SA à Lausanne qui a remporté le concours d’idées lancé par la Ville. Liberté totale avait été accordée, à condition que les lettres M ou L soient mises en avant. « Il s’agissait de faire ressortir que le musée se trouve certes à la Cité, mais qu’il est consacré au grand Lausanne, explique Caroline Mesple-Moser, directrice générale et administratrice de l’agence. Nous avons alors eu l’idée de mettre cela en valeur en inscrivant l’ensemble dans un grand L comme symbole global. »
Ce logo a convaincu aussi par son caractère ludique, sa composition en carrés offrant une palette infinie de possibilités de combinaisons à partir notamment des trois lettres M, H et L, à l’instar du jeu de Tetris ou du jeu de Taquin. Modulable, flexible et interactif, il peut être mis à profit pour marquer la communication institutionnelle de multiples manières pour de multiples occasions.