copyright_villars-diablerets.ch

JOJ2020: Les sites hôtes en pleine confiance

Le comité d’organisation Lausanne 2020 est entré dans une phase organisationnelle plus concrète, donc plus détaillée et plus complexe. À 17 mois de la cérémonie d’ouverture, tous les sites se sont donc donné rendez-vous à Champéry, site hôte des compétitions de curling en janvier 2020, afin de faire un point de situation général de l’avancement des travaux.


Le comité d’organisation Lausanne 2020 est entré dans une phase organisationnelle plus concrète, donc plus détaillée et plus complexe. À 17 mois de la cérémonie d’ouverture, tous les sites se sont donc donné rendez-vous à Champéry, site hôte des compétitions de curling en janvier 2020, afin de faire un point de situation général de l’avancement des travaux. Le comité d’organisation était représenté par son président Patrick Baumann, son vice-président et conseiller d’État Philippe Leuba, son membre du bureau et municipal lausannois Oscar Tosato et son directeur général Ian Logan.

copyright_lausannecites.ch

Cette phase organisationnelle avance particulièrement bien et permet à tous les sites d’entrer dans le vif du sujet, avec des planifications précises, par jour et par discipline. À cette planification nécessitée par l’événement lui-même, certains sites ajoutent des projets de mise à niveau d’infrastructures qui leur sont propres : notamment à la station des Alpes vaudoises des Diablerets où le réaménagement du secteur de Meilleret, un élément clé du développement de la station et de sa région pour les années à venir, avance extrêmement rapidement.

LES INFRASTRUCTURES AVANCENT

À Leysin aussi, les travaux concernant le module de half-pipe avancent parfaitement, un développement qui permettra à la station vaudoise de renforcer son positionnement de pôle important du ski freestyle en Suisse. À Lausanne, les travaux du Vortex, qui accueillera le Village Olympique au cœur du campus de l’Université, ainsi que ceux de la nouvelle patinoire de Malley continuent là aussi d’avancer sans écueils. Partout, des compétitions de préparation pourront avoir lieu cet hiver déjà, dont notamment une Coupe d’Europe féminine de ski FIS aux Diablerets.

Philippe Leuba, conseiller d’État vaudois, s’est déclaré très satisfait à l’issue de la séance : « Le Canton de Vaud a comme ambition, avec ces Jeux de la Jeunesse, non seulement de mettre en avant ses compétences uniques dans le monde du sport international mais également de pouvoir accélérer la mise à niveau des différents sites d’une manière qui puisse garantir un héritage intelligent et à long terme pour nos régions. Je suis très heureux de constater que cela se met en place parfaitement aujourd’hui. Je tiens à remercier tous les acteurs pour leurs formidables efforts. »

copyright_ski-nordique.net

Oscar Tosato, conseiller municipal de la Ville de Lausanne : « Je relève l’excellente collaboration entre les sites hôtes qui tendent tous vers un même objectif : organiser une manifestation qui permette aux jeunes athlètes de briller dans leur discipline dans les meilleures conditions possible ici en 2020. Je me réjouis également de voir la jeunesse lausannoise être partie prenante de l’événement au travers des manifestations parallèles que nous développons actuellement. »

Patrick Baumann, président du comité d’organisation : « Les Jeux Olympiques, quels qu’ils soient, doivent être utilisés comme outil de développement responsable par leurs hôtes. Lausanne 2020 devra en être un exemple pour le futur, et ce que nous voyons ici avec nos partenaires sur tous les sites nous rend extrêmement fiers. L’équipe est unie, soudée autour de ses objectifs et nous nous réjouissons déjà de l’image que cette région pourra projeter face à la jeunesse du monde dans un peu moins d’une année et demie maintenant. »

LA FONDATION ESJ POUR ALLER PLUS LOIN

La Fondation Economie, Sport et Jeunesse (ESJ) a été créée en novembre 2016 par l’association Economie Région Lausanne (ERL), avec le soutien du Centre Patronal. Cette initiative fait écho à l’enthousiasme formidable suscité auprès des entreprises vaudoises par la candidature de Lausanne aux JOJ 2020.

Organisme sans but lucratif, reconnu d’utilité publique, la Fondation ESJ a pour objectif de mobiliser les entreprises du canton afin de permettre à des jeunes de s’initier à la pratique d’un sport en marge des JOJ. Elle dispose pour cela de solides relais. Concrètement, la fondation œuvre avec la volonté de proposer une découverte et une initiation à des sports peu ou pas connus. Pour ce faire, elle a été dotée d’un capital initial de 70 000 francs apporté par ERL et le Centre Patronal, et compte sur les donations d’entreprises qui obtiendront en retour de la visibilité sur le site de la fondation. Les demandes de soutien peuvent être déposées en ligne sur le site de la fondation (www.fondation-esj.ch). Chaque demande doit répondre à deux conditions essentielles : promouvoir une activité sportive et bénéficier à la jeunesse.